La C3PR : une cellule fédérale pour tordre le cou aux violences hors terrain dans le rugby !

Récemment, l’actualité a pu mettre en avant les violences et abus commis sur des mineurs au sein de certaines institutions… Le sport n’échappe pas à cette réalité, y compris le rugby. C’est ainsi que la Fédération Française de Rugby a souhaité mettre en place une cellule de prévention et de protection de la population rugby (C3PR) afin d’aider les clubs à accompagner des victimes mineures mais aussi majeures dans certains cas, à prévenir ces violences hors terrain, à aider à sécuriser chaque structure afin que chacune soit une maison sûre pour tous et rassurante pour les familles qui confient les enfants ! D’ailleurs cette volonté de prévention des risques de violences dans les fédérations sportives est aussi stimulée par la loi. Depuis peu, un contrôle d’honorabilité est organisé pour les licenciés F.F.R.

La C3PR a pour buts d’informer, de former, de communiquer et d’observer. Ces violences peuvent être verbales, psychologiques, physiques, sexuelles sans oublier le harcèlement… Plus ou moins graves juridiquement selon leur nature, il ne faut en aucun cas les banaliser même celles qui peuvent sembler, aux yeux de certains, anodines tels des propos considérés comme humoristiques jusqu’à des époques assez récentes mais qui s’avèrent, en réalité, porter atteinte à la dignité de la personne victime. On pense notamment à des paroles racistes ou homophobes.

Laetitia Pachoud, vice-présidente de la F.F.R. en charge des solidarités, a pris très au sérieux ce dossier et, pour ne pas perdre de temps, elle a décidé de parcourir les comités départementaux de France à la rencontre des clubs. Elle était présente récemment à Vic-en-Bigorre puis à Capvern. Les deux soirées étaient organisées par le comité de rugby 65. Un tel sujet devrait interpeller tous les clubs qui, un jour, peuvent être confrontés à ce problème en interne ou bien être appelés à entendre les confidences d’un mineur, par exemple. Le C.D. veillera à propager la bonne parole fédérale en matière de lutte contre les violences.

Jean-Louis Ibanez

Photos JLI

Ouverture de la soirée d’information à Capvern par le président du C.D. 65 Pierre Jean-Marie. A ses côtés : Laetitia Pachoud, vice-présidente de la F.F.R.
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
CD65

CD65

Leave a Replay

Sign up for our Newsletter

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Fermer le menu